A propos du graft

LE G/CRAFT est l’atelier du greffon (contraction de graft, greffon et craft, fait à la main). Cet espace est employé à une mise en forme plus quotidienne et immédiate des constats du blog, un laboratoire iconographique, l’engramme de mon paysage visuel.

ENGRAMME, subst. masc.

PSYCHOL. Trace, empreinte laissée dans le cerveau par un événement passé et susceptible de reviviscence; souvenir :
« … les cellules ou les groupes de cellules nerveuses ont la capacité de se remettre sous des influences diverses dans l’état où un excitant extérieur les avait mises, − qu’on appelle cette possibilité trace cérébrale ou engramme. »

Sartre, L’Imagination, 1936, p. 115.

Les différentes catégories permettent de préciser les champs d’observation ou de réalisation:

CRU

Le CRU est un album photographique, aussi présent sur Flickr (http://www.flickr.com/photos/legreffon/) destiné à produire des documents photographiques.
C’est un journal au quotidien qui porte une attention particulière aux rencontres de « signes », aux jeux de résonances nés du hazard objectif entre différentes catégories de « messages ».

CUIT (Rejet)
Les pages du  CUIT sont des assemblages d’images d’origines disparates trouvées sur le Net, parfois reçues par email. Le protocole est toujours le mëme: les images sont selectionnées puis assemblées sur une page sans que ne soit modifié leur résolution. La taille des images dépend donc de leur qualité d’origine. Déversoir d’une accumulation qui trouve ici matière à s’organiser, « délinquance esthétique » pour reprendre l’expression de Michel Poivert lorsqu’il qualifie l’activité de collage des surréalistes. Le CUIT n’est que le réchauffé d’images déplacées de leur contexte, greffe aléatoire susceptible au rejet, images de « seconde main » mais retenues pour leur qualité propres, écho de mon imaginaire personnel.

CAHIERS

Les pages des CAHIERS sont aussi des assemblages d’images mais qui, à la différence du CUIT, proviennent de sources imprimées. Leur montage n’a pas le même caractère aléatoire et hétérogène que le CUIT, ils procèdent de rapprochement qui peut varier de deux à plusieurs images et dont le but est de révéler les passages, les frontières. C’est une réorganisation du « désordre » du monde dans une cartographie subjective.

CADASTRE

Le CADASTRE est systématiquement un collage binaire d’images dont l’une trouve son écho dans l’autre. Un jeu d’association entre le plus souvent une image trouvée dans l’espace public et une autre issue de ma culture visuelle. Le but étant de déjouer les tactiques de manipulation, l’impact émotionnel, le message asséné et de détrôner le statut social de l’image imposé d’un monde inaccessible.

2 Responses to “A propos du graft”

  1. Merci pour cet apport de connections stimulantes!

  2. [...] Pour donner une dynamique d’auteur au blog et ne pas le limiter à une logique de « commentateur », j’ai ouvert en 2010 Le graft, l’atelier du greffon, la cuisine, la « table de montage ». Voir le « A propos du graft« . [...]

Leave a Reply