PESTIFERES

Image: Jacques-Louis David, Drawing of Pestiférés, 1780. Etude pour « Saint Roch intercédant la Vierge pour les malades de la peste », 1781

« Singe, esclave, indépendantiste… Christiane Taubira cible de toutes les droites« , Le HuffPost, Par Geoffroy Clavel

L’article du huffingtonpost date du 18 octobre, une semaine plus tard, le 25 octobre une dizaine d’enfants (et pas que « une fillette ») faisait de l’escalade des propos racistes en France une ascension bien trop facile. Jusqu’à quand? jusqu’où? Des propos de soutien, des compte-rendus par des journalistes exigeants qui font leur travail, quelques chroniques échauffées voir brûlantes comme celle de François Morel sur Inter et la violence s’étale, apparaît encore ailleurs. Elle est dans les commentaires de réactions à ces articles, chroniques, vidéos… Des commentaires lâchés sans impunités. La loi doit protèger les plus démunis et sanctionner ces propos qui cassent la cohésion sociale nous dit en réponse et avec beaucoup de fermeté Christiane Taubira.
Et nous? Pas de mobilisation, pas de geste de soutien collectif et public, pas de contre proposition à cette violence… Je prends ma part de ce nous…

On ne peut rentrer en dialogue avec les gens qui professent ces injures nous dit encore Christiane Taubira. Pourtant il faut bien dire ou montrer au risque de ne laisser toute la place qu’aux images violentes, stigmatisantes qui s’affichent sur le net.

J’ai choisi ce dessin de David parce que dans le tableau dont il est une étude, ce pestiféré nous regarde droit dans les yeux en nous renvoyant avec beaucoup de dignité sa part inaliénable d’humanité. Son regard est le rempart contre lequel se brise la violence criarde des images folles.

« Taubira face au racisme: silence on coule« , PAR HUBERT HUERTAS

Leave a Reply