Saveurs fruits rouges, le goût du plaisir




Image: « Saveurs fruits rouges, le goût du plaisir », publicités 4X3, Paris, Juin 2013.


Saveurs fruits rouges, le goût du plaisir, où est le mal?

Un greffon qui laisse s’exprimer l’inconscient publicitaire: A ma gauche, le beau phallus bouteille entre ses deux couilles de verre, à ma droite l’éjac face avec le léchage de babine et l’oeil gourmand…

Ces publicités enfin osent franchir le pas et nous adressent un message explicite! mais que font ces messieurs les censeurs?

Un complément de programme sur la vertu en image à lire sur le blog de Agnès Giard « Les 400 culs »: Ados et porno : où est le mal ?

« De quoi la «protection de l’enfance» est-elle le nom ? D’une censure morale visant à diaboliser les images explicites (nudité, pénétration) coupables selon certains d’exercer une influence néfaste sur ces êtres fragiles que sont les mineurs. De l’épanouissement des «mineurs» en réalité, les puritains se fichent comme d’une guigne. S’ils s’en préoccupaient, ils sauraient que ce qui perturbe les enfants c’est le spectacle de la violence ou pire encore l’humiliation à laquelle on soumet leurs premières tentatives d’aimer leur corps et d’en tirer du plaisir…  »

Leave a Reply